SHARE

jeudi 28 avril 2011

Biographie de Hel Lmkane


Fondé en 1998 par Sabiu et Ismaïl, le groupe de rap Hel Lmkane, précédemment connu sous le nom de Fes Mafia, rap en arabe et en français. Leur premier concert en 2001 a connu un grand succès dans la ville de Fès. Forts de cette première expérience réussie, ils ont commencé à composer sur des sujets et des thèmes concernant leurs quartiers et leurs problèmes, communs à toute la jeunesse marocaine. Après un premier album en 2005, le groupe, qui a déjà participé à plusieurs évènements, concerts, tournées et festivals tels que festival de casablanca, travaille actuellement sur son deuxième album composé de 18 titres.
[Continue Reading]

Biographie de Zein El Omr

Zein El Omr est un chanteur libanais, Zein El Omr est né à Bekaa au Liban
[Continue Reading]

Biographie de Donia Samir Ghanem


La chanteuse et actrice Donia Samir Ghanem, née le 1er Janvier 1985 au Caire, est la fille des deux acteurs Samir Youssef Ghanem et Dalal Abdulaziz. Sa jeune sœur Amal , connue sous le nom d’Amy est une des actrices montantes de ces dernières années.

Donia Samir Ghanem a débuté sa carrière d’actrice en 2001 avec la série « Lel 3adala Wogouh Kathira ». L’année suivante, elle joue dans la série « Zaman 3emdel din » puis revient encore sur le petit écran en 2004 avec deux productions « 3abbas El Abyad Fel Youm El Eswed » et « A7lam Albanat ». En 2005 alors que Donia Samir Ghanem apparaît dans une nouvelle série intitulée « Al Raqs Ma3a Al Zohour », son tout premier film est disponible au cinéma sous le titre « Ya Ana Ya Khalti ».

Année charg ée pour Donia Samir Ghanem, 2005 voit également la sortie de ses toutes premières chansons : « Mosh Adra Assada2 Aynaya » et « Khalas Ertaht », toutes deux produites par Nasr Mahrous chez Free Music.

En 2007, deux autres séries viennent s’ajouter à la filmographie de Donia Samir Ghanem : « Man Atlaka Al Rosas 3la Hend 3Allam » et « A7zan Mariam ». Puis, l’année suivante, le charmant visage de la talentueuse Donia est aperçu dans deux films « Share3 18 » et la version égyptienne du film « Cabaret » ainsi que dans un sitcom pour le mois de Ramadan de l’année 2008 « Café Chino ».

2009 est tout aussi productive pour Donia Samir Ghanem qui joue dans « Al Farah », « 3ezbet Adam » et dans « Teer Enta » aux côtés du célèbre acteur Ahmed Mekki. La même année, Donia Samir Ghanem prête sa voix à la série animée « Essam El Din Wel Mesbah » avec Admed El Fishawy.

Donia Samir Ghanem joue également dans le film « La tarago3 w La Esteslam » en 2010.
[Continue Reading]

Biographie de Leila Mourad


Leila Mourad, Laila Mourad ou encore Layla Mourad née le 17 février 1918 au Caire. Son nom original ليلى مراد, elle est une chanteuse et actrice égyptienne d'un père juif.

Repérée par le compositeur juif Dawoud Housni, Leila Mourad a commencé sa carrière par deux chansons sous les titres de 'hairana Leh Bein El Eloub' et 'Hoa el dala'a ya'ani khessam'.
L'année 1938 était la consécration en rencontrant le compositeur égyptien Mohammed Abdel Wahab qui lui a offert un rôle dans un film intitulé 'Yahia el Hob' .

Leila Mourad a enchainé plusieurs titres comme : "Albi dalleli''...,"Sanaten wana ahayel feek"... et "Abgad Hawaz" enfin son duo "Einy Betref" avec l'acteur égyptien Naguib AlRaihani.
En 1953, elle a remporté le titre de la chanteuse officielle de la révolution égyptienne.
Leila Mourad a de nombreuses participations dans plusieurs films tels que : Shuhaddaa el gharam en 1942....,Leila bint el agnia en 1947..., Ghazal Al Banat en 1949... et Sayedat al-Qitar en 1953.
En 1940, elle a révélé sa conversion à l'Islam.

Il faut mentionner qu'elle est mariée à l'acteur Anwar Wagdi depuis 1945, mais ils se sont séparés en 1953, puis elle épouse et se divorce de Wagih Abaza et enfin elle devient l'épouse du producteur Fateen Abdul Wahab avec qui elle a eu un fils appelé Zaki Fattin Abdul Wahab et ils se sont séparés en 1969.

Leila Mourad est décédée le 21 novembre 1995 à l'hôpital au Caire.
Avant, elle a annoncé qu'elle renonçait à sa carrière artistique et c'était après que Gamal Abd el Nasser soit le président de l'Egypte.
[Continue Reading]

lundi 25 avril 2011

Biographie de Abdelmalek Taleb


Abdelmalek Taleb Imansouren né a El Madania (Alger). Abdelmalek Taleb apprit, à l`âge de 10 ans, à chanter le genre "hindou" qui l`envoûtait comme tous les jeunes de son âge. Il commence sa carrière artistique en 1980 en interprétant la chanson Galou Ladrab Galou au cours de l`émission Alhane Oua Chabab. Abdelmalek Taleb connaît un grand succès populaire en 1983 en sortant chez "Saouf El Andalib" une cassette audio intitulée Qesset Sidna Yaakoub et Youssef.
[Continue Reading]

Biographie de Naseer Shamma


Né en Iraq en 1963, Naseer Shamma est un luthiste connu et musicien célèbre.

Naseer Shamma n’a à peine que 12 ans lorsqu’il quitte sa ville natale pour se rendre à Bagdad afin d’apprend le Oud. Dix ans plus tard, en 1985, Naseer Shamma tiendra son premier concert lors duquel le maestro joue ses propres compositions. Plusieurs artistes iraquiens assistent à l’événement dont Munir Bashir, un virtuose du luth avec lequel Shamma travaille au tout début mais s’en détache afin de suivre sa propre voie et faire du Oud ce que lui voulait.

En 1987, Naseer Shamma sort diplômé de l’académie de Musique de Baghdâd. En parallèle à ses études, il enseigne l’Oud tout en continuant de travailler sur ses propres projets et compose notamment des musiques de films, de feuilletons et de comédies musicales.

Etre 1993 et 1998, Naseer enseigne l’Oud à l’institut de Musique de Tunis. Shamma quitte ce poste en 1999 pour une position plus prestigieuse en tant que Directeur de Bait Al Oud Al Arabi au Caire. Sa manière unique de jouer de son instrument de prédilection, de façon traditionnelle mais avec un zeste de modernité bien dosé, fait de Naseer Shamma l’un des plus grands Oudistes existants et sans doute la personne la mieux qualifiée afin de diriger un tel lieu du monde arabe dédié au Oud.

Sa connaissance de l’instrument va si loin que Naseer Shamma réussit à mettre en pratique un manuscrit datant du IXème siècle du musicien théoricien Al Farabi, en créant un luth non pas à six mais à huit cordes et en adaptant la technique de jeu d’une seule main qu’avait inventée Salim Abdulkarim pour les personnes handicapées ou estropiées.

La discographie de Naseer Shamma comprend les albums « Ishraq » en 1996, « Maqamat Ziryab » en 2003, « Hilal » en 2005 ou encore « Ard Alsawad » en 2006.
[Continue Reading]

Biographie de Hikmate


En choisissant l'Égypte comme point de départ, Hikmate compte faire une rentrée sérieuse dans la scène artistique arabe après avoir fait profil bas pendant des années au Maroc. Hikmate choisit la méthode humble et anonyme, tout en grignotant les pas des escaliers de la gloire les unes après les autres. Et c'est pas la vocation qui lui manque ... sa voix est sensuelle

Hikmate a commencé par sortir un premier single en 2006 qui s'appelle "Hawil", composé par le libanais Marwan Khouri. Cet énorme succès qui a réussit à propager son nom sur le plan arabe.
[Continue Reading]

Biographie de Mishary Rashid Alafasy


Né le 5 Septembre 1976, Mishary Rashid Alafasy est un imam et qari (réciteur de coran) originaire du Koweït. Il est l’imam de la grande mosquée (Masjid Ak Kabir) au Koweït et supervise les prières du mois sacré de Ramadan (Tarawih).

Mishary Rashid Alafasy a étudié à l’université du Coran et fait des études islamiques à l’université de Madinah, en Arabie Saoudite, où il s’est spécialisé dans la lecture du Coran en 10 façons différentes ainsi qu’à la traduction du livre saint.

Doté d’une voix que beaucoup qualifient comme étant un « réel don d’Allah », Mishary Rashid Alafasy a enregistré plusieurs cassettes et CD de ses récitations du Coran dont « Uyoon Al Afaaee » en 2004, « Qalbi Sagheer » en 2007 ou encore « Musheer Ahmed Khan » en 2010. L’imam a aussi animé nombre de conférences traitant sur divers thèmes portant sur l’Islam.

Egalement chanteur d’Anasheed, Mishary Rashid Alafasy est connu pour des titres comme « Anta Rahmani », « Ara Addonia », « Dikrayat », « Tala3a Al Badr », « Kon Ma3a Allah » et d’autres.

En Octobre 2008, Mishary Rashid Alafasy a reçu le tout premier prix Arab Creativity Oscar de l’Arab Creativity Union en Egypte. Ce prix récompense les efforts de Mishary Rashid Alafasy dans la promotion de l’Islam et l’enseignement de ses principes ainsi que l’utilisation des technologies modernes afin de délivrer le message de paix de l’Islam.

Mishary Rashid Alafasy tourne en Août 2009 le clip du nasheed “Ramadan”, dans lequel le qari chante en Arabe, Anglais et Français. Cette vidéo fut grandement appréciée par tous les musulmans du monde par sa simplicité et la profondeur de ses paroles.

Il est à noter que les chaines de télévision « Alafasy Tv » et « Alafasy Q », spécialisées dans la récitation du Coran, sont la propriété de Mishary Rashid Alafasy lui-même.
[Continue Reading]

Biographie de Omar Khairat

Omar Khairat est née au Caire en Égypte.
[Continue Reading]

biographie de Matoub Lounès


La vie de Lounès été très agitée, il a vécu des moments tragiques qui ont marqué sa carrière d'artiste. Sa carrière artistique était indissociable de son combat politique. Depuis la sortie de son premier album A Yizem anda tellid ? (Ô lion où es-tu ?) Lounès Matoub célèbre les combattants de l'indépendance et fustige les dirigeants de l'Algérie auxquels il reproche d'avoir usurpé le pouvoir et de brider la liberté d'expression. Chef de file du combat pour la reconnaissance de la langue berbère, Lounès Matoub est grièvement blessé par un gendarme en octobre 1988. Il raconte sa longue convalescence dans l'album L'Ironie du sort (1989).
Violemment opposé au terrorisme islamiste, Lounès Matoub condamne l'assassinat d'intellectuels. Il fut cependant enlevé le 25 septembre 1994 par un groupe armé, puis libéré au terme d'une forte mobilisation de l'opinion kabyle[réf. souhaitée]. La même année, il publie un ouvrage autobiographique Le Rebelle et reçoit le Prix de la mémoire des mains de Danielle Mitterrand.
En 1995, Lounès Matoub participe à la marche des rameaux en Italie pour l'abolition de la peine de mort, alors qu'en mars 1995, le S.C.I.J. (Canada) lui remet Le Prix de la Liberté d'expression.
Le 25 juin 1998, Lounès Matoub fut assassiné sur la route menant de Tizi-Ouzou à Ath Douala en Kabylie (Algérie) à quelques kilomètres de son village natal. Les conditions de ce meurtre n'ont jamais été élucidées. Les funérailles du chanteur drainèrent des centaines de milliers de personnes et la Kabylie a connu plusieurs semaines d'émeutes et de deuil. Son dernier album Lettre ouverte aux..., paru quelques semaines après son assassinat, contient une parodie de l'hymne national algérien dans laquelle il dénonce le pouvoir en place.
«Mais la paix renaîtra un jour et mes chants parmi vous célébreront à nouveau le printemps si cher à nos cœurs..». L'auteur de ces lignes s'appelait Lounès Matoub, star de la chanson kabyle et héros dans sa région natale, Tamazgha.
[Continue Reading]

Biographie de Noureddine El Kahlaoui


C’est avec la célèbre émission de radio tunisienne « Janat Il Atfal » que présentent Saida Alya et Am Rached que Noureddine El Kahlaoui se fait connaitre du grand public alors qu’il n’est encore qu’un enfant. Son interprétation de « Gana El Hawa », titre du grand Abdelhalim Hafez, lui vaut de décrocher le premier prix. Avec cette victoire, la carrière musicale de Noureddine El Kahlaoui est définitivement lancée.

En 1975, son tout premier album rencontre un énorme succès grâce à des chansons comme « Adibouk Ya Loikay », « Ah Ya Llila » ou encore « Ya Oulfi ».

Désormais grand nom de la chanson tunisienne, au même titre que Samir Loussif ou bien Fatma Bousaha, Noureddine El Kahlaoui poursuit sa carrière de chanteur et s’imprègne des sonorités du Mezwed sur l’un de ses derniers titres « Yemchi wiji ».
[Continue Reading]

Biographie de Nelly Makdessy

Nelly Makdessy est une chanteuse libanaise.
[Continue Reading]

jeudi 21 avril 2011

Biographie de Walid Tawfik

W

alid Tawfik (en arabe: وليد توفيق ‎) est un chanteur et acteur libanais qui a vu le jour le 8 Avril 1954, à Tripoli. Marié en 1990 à la libanaise ancienne miss univers 1971, Georgina Rizk, il en a deux enfants.

Le premier contact de Walid Tawfik avec la musique fut auprès de l'artiste Amin Azar qui lui enseigna le Oud malgré le fait qu'il fut aveugle. Véritable passionné, Walid Tawfik, encore jeune, donne tout ce qu'il a et enchaine les petits boulots afin de rassembler assez d'argent pour ses leçons de musique.

Walid Tawfik fait ses débuts sur le plateau de l'émission « Studio al Fan » où il remporte la médaille d'or avec son interprétation de la chanson « Oyoun Bahia » et fut nommé par les médias comme étant « l'amateur qui chanta comme une star ».

Son premier album « Min Elli Assak » sort en 1992, suivit de « Wahdek Habibi » en 1995 et de « Ya Leil » en 1999. Les albums « Akbar Garh », « Eshar » et « Ehtimal » sortent entre 2001 et 2004. En 2006, Walid Tawfik lance « Top Hits », une compilation de tous ses tubes depuis ces débuts. « Ya Bahr » est son album 2007.

Avec un palmarès de plus de 600 chansons à son actif, Walid Tawfik est considéré comme l'un des chanteurs les plus prolifiques de sa génération et l'une des voix les plus connues et aimées du monde arabe. Des chansons comme « Ehna el Tayibin » et « Sinin Ahbab » sont parmi ses plus grands hits musicaux et ont été produites de sa collaboration avec le célèbre compositeur Baligh Hamdi qui devient l'un de ses plus vieux et fidèles amis dans le milieu. L'une des rencontres les plus marquantes de la carrière de Walid Tawfik fut celle avec le légendaire Mohamed Abdelwahab, qui signifia son soutien au chanteur.

Il est difficile de croire que Walid Tawfik ait fait autre chose en parallèle, avec une discographie aussi impressionnante. Et pourtant si: Acteur de talent, il a joué dans 12 films à succès auprès des plus grandes stars du cinéma égyptien, véritable machine à films durant les années 70 jusqu'au début des années 90. Walid Tawfik a ainsi donné la réplique à Farid El Atrache, Hoda Soltan et Maryam Fakhreddine, ainsi qu'à Madiha Yusri, Layla Olwi, Said Saleh et Athar el Hakim parmi d'autres.

Ses talents d'acteur Walid Tawfik les mets d'ailleurs en valeur lors de ses propres clips vidéo tels que « Allo », « Ihssassi Leek », « Bahibak », « Ya Bahr » et « Min Ghayri Kalam ».

S'étant produit en concert dans les plus grandes salles du monde arabe (Maroc, Tunisie, Jordanie, Syrie, Égypte etc...) Walid Tawfik continue de chanter l'amour et la bonne humeur qu'il dégage comme personne lui valant ainsi le surnom d' « Étoile Arabe » car il brille de mille feux depuis plus de 36 ans déjà.
[Continue Reading]

Biographie de Gamehdi


Alors qu’il était en mode préparation de la pochette de son nouvel album, GAMEHDI a fait quelques révélations sur ce qu’il appelle « son projet album solo ». C'est désormais confirmé: Mehdi alias G.A.M est entrain de faire les derniers préparatifs pour la sorti de « Inti7ar Mousi9i » qui est prévue pour le 28 Novembre 2006.

Ceci dit, l'exercice du disque en solitaire n'a pas l'air quelque chose de difficile pour le fils prodige de la Piranha labo, surtout si l'on se remémore bien les 2 maxi qui son déjà dans les bacs depuis un bon moment.

GAMEHDI garde la même équipe de producteurs Betflame et C4. « Je fais en sorte que ça reste ‘en famille’ » affirme le rappeur. Sans oublié aussi l’aide précieuse de Nores qui a assuré la production de quelques titres ainsi que l’enregistrement et le mixage de l’album. du piment casablancais mariné dans de la bonne sauce made in salé voila a quoi va ressembler l’album.

Au menu 17 morceaux Totalement inédits, des invitées de marque comme les phénomènes C4, K-Prime et Netro la ravissante Fatiwiz, l’incontournable Sage-T, le vétéran Nores, et la douce Souha la nouvelle révélation du R’n’B marocain.
[Continue Reading]

Biographie de Amir Ali


Depuis qu’il a fondé MoRockin en 1998, Ali a successivement été le leader du groupe en tant que chanteur principal, violoniste joueur de « oud ». MoRockin est un grand groupe de musique aux intonations uniques avec un mélange de sons d'Afrique du Nord, du Moyen-Orient et de basses accompagnées d’instruments électroniques. Le groupe, sous la direction d'Ali crée un son unique dont leurs fans du monde entier raffolent ! Amir Ali et le groupe représentent actuellement le Maroc au Monde merveilleux de Walt Disney en Floride. Les membres de la communauté marocaine l’ont appelé MoRockin, véritable emblème du groupe et sont fiers d'avoir un groupe qui les fait se sentir si près de leur pays alors qu’ils en sont si loin.

AMIR ALI à participer à beaucoup d'événements aux Etats-Unis, des conventions, des festivals de musique Mondiaux, Disney, Avalon le Parc, Dallas, Miami, Boston sans oublier, la ville natale d'Ali, Orlando, en Floride.

Il a fait des enregistrements musicaux pour des géants de l'industrie musicale comme SONY, WARNER BROTHERS, DISNEY, CALIBER RECORDS UNIVERSAL STUDIOS, CRESCENT MOON MIAMI sur le premier album de Shalim avec EMILIO ESTEPHANE, la TV FRANÇAISE TF1 aussi bien que d'autres projets avec divers chanteurs et musiciens.

Il a travaillé avec beaucoup d'artistes célèbres incluant AHMAD DOUGHANE, MILHIM BARRAKAT, ABBOUD ABDE AL, MAJDI AL HOUSSAINI (OUMKALTHOUM's et ABDUL HALIMHAFEZ l'ancien joueur de clavier, ABDOU CHERIF un des amis les plus proches d’AMIR ALI. Il a également travaillé avec son meilleur ami, HAJ YOUNESS, qui a dit : « Amir Ali est l’un des plus talentueux violoniste du monde arabe. Il l'a décrit comme un violoniste brillant.

Il a partagé la scène avec les virtuoses de la basse VICTOR WOOTEN et STEVE BAILEY aussi bien qu’avec THE LEEBOYS, FAMILY STONE EXPERIENCE et the FUNK ALL STARS.

Il s’est également produit à THE HOT HOUSE à Chicago et au THE KENNEDY CENTER FOR THE PERFORMING ARTS à Washington DC du 26 août au 29 août 2006.

Il s’est également produit en 2004 à RAWAFID à Casablanca. Il a captivé le public marocain avec une performance remarquable accompagné son groupe américain et a aussi stimulé l'attention médiatique, qui a mené aux articles de cet artiste apparaissant dans des journaux tels que AL ALAM, AL AHDATH AL MAGHRIBIA, LA NOUVELLE TRIBUNE, LE MATIN, AL BAYANE, HABIBI MAGAZINE LA et la plupart des sites Web importants du Maroc.

AMIR ALI a aussi joué avec le Roi de Rai CHEB KHALED lors de son tour du monde KHALED AND FRIENDS LOVE produit par Dawn Elder, CHEB KHALED a été très impressionné par la performance d’AMIR ALI en tant que violoniste et lui a donné une grande « tape » dans le dos lors du concert, il a également partagé la scène avec DON WAS, KC PORTER, WALFREDO REYES, LUIS CONTE et ELAN. IL a également sorti deux albums avec son groupe MOROCKIN, SAND's OF TIME et ONE WORLD qui se sont vendus à des milliers d’exemplaires lors des 6 dernières années.

Été 2006, la sortie de son album solo, MINA suivi de la sortie du clip vidéo de MINA.

Il a joué un grand rôle pour le film de BACHIR SKIREJ un des pionniers du cinéma marocain, le film fut diffusé à travers tout le royaume en décembre 2006.

Amir Ali a également joué avec le grand guitariste AL DI MEOLA en avril 2007, les 2 sont devenus des amis proches qui se voient fréquemment, ils composent et travaillent également ensemble sur le prochain album d’AL DI MEOLA.

Amir Ali a également enregistré 4 chansons avec le bassiste VICTOR WOOTEN, détenteur de plusieurs Grammy sur son prochain album VICTOR dont la sortie est prévue à avril 2008.

Il y a également eu un documentaire pour la TV marocaine à Washington DC retraçant sa vie, la sortie de son Album MINA et le clip vidéo de la chanson MINA, qui sont fréquemment diffusés à travers les radios et chaînes télévisées importantes marocaines et du Moyen Orient.

Beaucoup de concerts également avec HAJ YOUNESS au Maroc et aux Etats-Unis.

Il a été l’un des invités vedette des émissions de télévision, MARRAKECH EXPRESS avec la présentatrice Fatima Nwali et MASSA AL PHAN avec Fatima Ifriki, ainsi qu’une interview télévisée et un passage télévisé pour la 4ème chaîne marocaine.

Il a également partagé la vedette en tant qu’invité avec l’artiste HATIM AMMOR (LE GRAND GAGNANT DE STUDIO 2M 2005) lors du FRIENDSHIP FEAST qui se tient à Marrakech tous les ans.

Il était également au Maroc en janvier 2007 pour la promotion de son album, il est apparut comme l’invité vedette de AJIALE sur 2M, l’invité vedette lors d’une émission radiophonique sur CASA FM, a conclu un contrat de distribution avec la maison de disque PLATINIUM MUSIC, ainsi que beaucoup d’interviews parues dans ASSABAH.

En octobre 2007 Amir Ali était le premier Artiste arabe à être publié dans le Magazine INTERNATIONAL MUSICIAN USA & CANADA, Il fut contacté par le magazine à la demande générale de tous les artistes avec qui il a joué à travers le monde.

Mon style est unique, je qualifie ma musique de musique contemporaine marocaine, un mélange de belles Mélodies et de rythmes issus de mon pays natal, le Maroc. Les 21 ans qu'il a passés en Amérique font qu’il mélange le Hip Hop, le R&B, la Fusion et le Jazz ce qui fait du style de Ali Amir, un style tout à fait unique au Maroc.

Il y a également le REMIX de MINA qui s’est fait à Puerto Rico. Il fut le premier à présenter du REGGAETON au Maroc et à l'appeler MAROCAETON.

WEBSITE

www.amirali.org

Available for sessions, concerts and TV shows

FOR BOOKING E mail

amiralimusic AT gmail.com
[Continue Reading]

Biographie de Hamza El Din


Originaire de Nubie en Égypte, Hamza El Din (10 juillet 1929 - 22 mai 2006) fut joueur de oud, de tar et chanteur.

Né dans le village de Toshka, près de Wadi Halfa, Hamza El Din est considéré par certains comme le père de la musique nubienne contemporaine. Ayant reçu à l'origine une formation d'ingénieur électricien à l'Université du caire, Hamza El Din changea de direction et étudia la musique. Comme une majorité de la Nubie égyptienne, son village natal fut inondé pour la construction du haut barrage d'Assouan dans les années soixante, suscitant chez lui la vocation de préserver et de promouvoir sa culture. Avant la construction du barrage, Hamza El Din se livra à un véritable travail de collecte du patrimoine oral nubien afin que ce dernier ne disparaisse pas lors de la dispersion des différents villages. A la même époque, ses performances attirèrent l'attention du groupe Grateful Dead, de Joan Baez et de Bob Dylan ce qui lui permit d'obtenir un contrat d'enregistrement et d'émigrer aux États-Unis.

Son disque Escalay : The Water Wheel, enregistré en 1968, est connu pour être le premier à bénéficier d'une sortie et d'une audience aussi large dans le monde occidental. Ce même disque est célébré par plusieurs compositeurs minimalistes américains, dont Steve Reich et Terry Riley, comme faisant partie de leurs influences. Récemment, Hamza El Din a joué avec Kronos Quartet.

Durant les années quatre-vingt et quatre-vint-dix, El Din a occupé plusieurs postes d'enseignement musical près de San Francisco. Hamza El Din est décédé à l'hôpital de Berkeley, Californie, le 22 mai 2006 suite à des complications après une opération chirurgicale de la vésicule biliaire.

Plus récemment, Hamza El Din a prêté son talent pour la composition d'un morceau de la bande-originale de Babel (film, 2006) du réalisateur Alejandro González Iñárritu intitulé "The Visitors".
[Continue Reading]

Biographie de Georges Al Rassi


Georges Al Rassi est un chanteur libanais. Georges Al Rassi est né à Baabda au Liban en 1980

Parmi ses tubes populaires, on trouve : El hob Al Majnoun, Enta Al Hob, Hikaya, Sahar Elil, Kif Awsifak, Akteb Ala Waraki Shagar.... en plus de son dernier single ''Enta El Hob'' qui a fait fureur.

Liban, Egypte.... et d'autres tournées ont été concoctées par Georges Al Rassi et qui lui ont fait acquérir une grande popularité arabe.
[Continue Reading]

Biographie de Toni Qattan


Toni Qattan est né à Al Qods, Toni Qattan est un chanteur jordanien né le 11 Aout 1985
[Continue Reading]

Biographie de Laura Khalil

Laura Khalil ou Lora Khalil
[Continue Reading]

Biographie de Mohamed El Badji

EL BADJI Mohamed est né en 1933 . Mohamed El Badji est un interprète de Chaâbi et auteur- compositeur.

Plus connu sous le sobriquet de"Khouya EI Baz'', Mohamed El Badji dont les oncles sont de Béni Ouartilène et les parents d 'El-Eulma est né le 13 mai 1933 à Belcourt (Alger). Mohamed El Badji a écrit et composé des chansons que d'autres diront: Amar Zahi, Aziouz Raïs, Rédha Doumaz et des dizaines d'autres. Son emprisonnement à Serkadji durant la guerre de Maqnin Ezzine. - Avant une voix rocailleuse et profonde, son chant reste une quête permanente d'échapper à la douleur. Son attachement à la musique remonte à l947, période où tout jeune il fréquentait le cercle scout d'El Mouradia Foudj El Amanaux côtés de Didouche Mourad et ce jusqu'en 1952. Mohamed El Badji figure dans la troupe de Kaddour Abderrahmane, dit Kanoun.

Ses camarades de classe étaient cheikh Bâaziz, Chaâbane Madani, Brahim Siket. A partir de 1952, Mohamed El Badji participe épisodiquement à des fêtes populaires dans différents orchestres. Arrêté pendant la grève des Huit Jours, en l957, Mohamed El Badji est torturé, jugé et condamné à mort.Son exécution n'aura pas lieu. Dans sa cellule, Mohamed El Badji fabrique une 'guitare' de fortune d'où sortira la musique de Ya Maqnine Ezzine (L'oiseau révolutionnaire). Au mois de mars 1962, Mohamed El Badji retrouve la liberté et se remet à la besogne. De 1963 à 1977. il occupe un modeste emploi au ministère de la Justice avant son départ pour la retraite. Depuis, Mohamed El Badji s'occupe de sa boucherie située dans le marché " Gaspar'' à El- Mouradia. Mais ses grands moments, il les consacre au chaâbi. Mohamed El Badji écrit et compose Bahr Attoffane.
[Continue Reading]

Biographie de Darga


D'origine casablancaise, le group Darga représente un nouveau courant de music world maghrébine. Fondé en 2001 par des étudiants des beaux-arts le groupe prône une vision de métissage ou s'entrecroisent une multitude de rythime traditionnelle et modernes, profanes et sacrée, urbaines et rurales.

Leur objectif principal est de sauvegarder le patrimoine musical marocain tout en restant ouvert à tous les style de musique du monde.

Darga se veut porte-parole de la jeunesse marocaine aux épines retroussées qui a choisi de revendiquer son existance et son regard par l'art et le métissage des cultures.

"Ce cactus qui résite à tout" (Darga) a fait bien du chemin depuis la naissance en 2001, plus de 100 concerts à travers le royaume. En assurant les premières parties des artistes de renom tel que : Manu Dibango, Youssou N'dour, Gnawa Diffusion, Sergent Garcia, Raina Rai, Rai Barreto, Ray Lema...

Groupe de scène avant tout, il trouve son inspiration aux confins de Reggae, Ragga, Gnawa, Allaoui, Rock, Ska, Dub, Funk, Jazz ...

La liste est longue mais elle reflète l'incroyable énergie... d'un Melting-pot musical, soufflant les vents chauds et épicés de plusieurs continents.
[Continue Reading]

Biographie de Yuri Mrakadi


Yuri Mrakadi (connu aussi sous le nom de Youri Marakadi) est un chanteur libanais.
[Continue Reading]

jeudi 7 avril 2011

Biographie de Wadih El Safi


Né en 1921 à Niha, Nahid Béchara Francis, alias, Wadih El Safi est un musicien, compositeur et chanteur libanais. Afin d’honorer son immense et incomparable talent, Wadih El Safi a reçu le titre de « Docteur Honoris Causa » de l’Université de Kaslik, au Liban.

A 17 ans, il participe à une compétition tenue sur les ondes de la station radio « Chark el Adna » et remporte la victoire. Alors que la musique arabe est dominée par les chansons égyptiennes et artistes égyptiens, Wadih El Safi démarre sa carrière au début des années 30 avec des chansons libanaises, nationalistes et militantes.

Wadih El Safi met en musique certains poèmes libanais puis en fera de même pour des compositions en arabe littéraire et puise ses textes dans l’œuvre des plus grandes plumes du monde arabe. Farid El Atrache figure parmi les compositeurs avec lesquels Wadih a travaillé durant sa carrière.

De 1947 à 1950, Wadih El Safi s’installe au Brésil et y poursuit son travail de compositeur et de chanteur.

Le festival de Baalbek de 1957 achèvera de graver le nom de Wadih El Safi sur la stèle des grands de la musique arabe.

De ses interprétations spontanées enrobées d’une simplicité impressionnante, Wadih El Safi a beaucoup donné à la musique arabe et à la musique libanaise en particulier. Il est également perçu comme un pilier de la musique Tarab. Parmi les œuvres de ce grand monsieur on retiendra : « Mawsam El Izz », « Kasidat Houb », « Al Anwar », « Ardouna Ila El Abad » et bien d’autres titres qui forment un tout de près de 5000 chansons.

Désormais d’un âge fort honorable, l’un des rares artistes de l’âge d’or encore en vie, les prestations de celui qu’on surnomme « la voix du Liban » se font exceptionnelles. Néanmoins, sa voix et son talent lui survivront à travers le temps à travers ses albums et compositions diverses.
[Continue Reading]

Biographie de Sherine Wagdy

Nom : Sherine Farouk Salem
Lieu de naissance : Cairo
Loisirs : Dessiner & jouer au Piano
Degree : B.A Faculty of Arts . English Department
[Continue Reading]

Biographie de Mohamed Mohy

Mohamed Mohy ou Mohamad Mohyi est un chanteur égyptien.
[Continue Reading]

Biographie de Ahmed EL Sherif


C’est un jour de Décembre 1980 que naquit Ahmed El Sherif à Sfax, en Tunisie.

Ahmed El Sherif se fait connaitre du public en intégrant l’émission Star Academy qui se déroule en Liban. Il ne décroche peut être pas la première place mais gagne le respect et l’encouragement d’un public qui le soutient et le suit.

« Saher Ma3ak Ellila » est le premier album d’Ahmed El Sherif. L’opus se classe troisième dans les pays du Golfe et s’affiche au Liban comme l’une des meilleures ventes de l’année. Ahmed El Sherif s’en va en tournée en Australie, en Syrie, Jordanie, Koweit, Dubai et bien sûr en Tunisie et au Liban. Sa musique est rythmée et certains des arrangements s’ornent du Mezzoued, façon d’Ahmed El Sherif de revendiquer ses origines tunisiennes dont le jeune homme n’est pas peu fier.

Ahmed El Sherif sort son second album « Ana Am Fakker » qui compte des chansons comme « Eyni Fi Aynak » « Bnaya Al Tounsia », « Hiya Nazra », « Ana Am Kafer », « Aal Waaed Ya Kamoon »…

Son dernier album, toujours produit par Rotana s’intitule « Bayn Ennas ». Il est à noter que, parmi les neuf chansons de l’opus, Ahmed EL Sherif en a écrit et composé une.

Egalement acteur, Ahmed EL Sherif a participé au film « Bahr Ennoujoum » dans lequel on a aussi pu voir Wael Kfoury, Carole Samaha ou encore Haifa Wahbi.
[Continue Reading]

Biographie de Asmae Lamnawar


Asmae Lamnawar est née à Casablanca le 25 Juillet 1978.
C’est en 1995 que les marocains découvrent Asmae Lamnawar, 17 ans à peine qui chante dans une production de la RTM intitulée « Angham ». C’est à partir de là que la jeune femme va commencer son parcours vers la célébrité dont elle jouit de nos jours.
De 1996 à 2000, Asmae Lamnawar multiplie les activités et prête ainsi sa voix à diverses musiques de films marocains avant de traverser la méditerranée pour enchanter l’Europe de sa voix mélodieuse en compagnie d’Oriental Mood, un groupe de musiciens du monde formé en 1992. C’est lors de leur présence en Egypte que le talent indéniable de Asmae Lamnawar se fait le plus remarquer et les critiques aussi bien que le public s’accordent à dire qu’Asmae est sans doute l’une des chanteuses les plus prometteuses de sa génération.

L’Opéra du Caire lui ouvre ses portes en 2002. Ce lieu historique marque indubitablement un tournant important dans sa carrière puisque son tout premier album « Wanari » sort peu après. L’opus est le fruit du travail d’Asmae Lamnawar avec le poète Khaled Bin Fahad ainsi que les deux grands compositeurs Talal Madha et Yousef Almehana.

En 2004, Asmae Lamnawar enregistre le duo «Ashko Ayaman » avec le célèbre chanteur iraquien Kazem Al Saher.

Asmae Lamnawar participe au Festival de Fès des musiques sacrées et spirituelles avec un programme réalisé pour elle par le musicien marocain Said Chraibi, où Asmae Lamnawar chante les textes de véritables légendes telles que Al Harraq et Ibn’Arabi. Pour l’occasion, Lamnawar est accompagnée de l’Orchestre et du Chœur de la Communauté de Madrid. Une performance inoubliable, en 2005, dont beaucoup se souviennent encore.

Ce n’était donc qu’une question de temps avant que le grand label Rotana ne lui propose un contrat. Et c’est donc en 2008 que Asmae Lamnawar revient avec un nouvel album intitulé « Men hena le bokra » (D'ici à demain), et qui compte parmi ses chansons « Albi Makdebsh » (Mon Cœur n’as pas menti) et « Wahran » (Oran).

En 2009, Asmae Lamnawar sort son troisième album et enchaine deux duos : le premier avec Kazem Al Saher qu’elle retrouve à nouveau pour « Al Mahkama » (le tribunal) et le second aux côté de Rashed Al Majid sur le titre « Khayna ».

Un nouvel album 2010 devrait bientôt voir le jour selon le site officiel de la chanteuse. Les fans d’Asmae Lamnawar attendent cette sortie avec impatience.


[Continue Reading]

Biographie de Abdallah Al Rowaished


Abdallah Al Rowaished est né au Kuwait en 1961.

Encouragé par sa famille qui croit en son talent, Abdallah Al Rowaished apprend le luth en 1970 auprès de son frère ainé Mohamed Al Rowaished qui maîtrise déjà l’instrument.

Trois ans plus tard, en 1973, Abdallah Al Rowaished fonde un groupe avec trois de ses amis proches. Le groupe est l’un des tous premiers dans toute la région du Golfe et marque l’époque de son titre « Fi shari Al-Jahra ».

Quand le groupe se sépare finalement en 1979, Abdallah Al Rowaished décide de poursuivre son chemin vers la célébrité en temps que chanteur solo.

Au début des années 80, Abdallah Al Rowaished signe son tout premier contrat avec le label AlNazaer Music Production Company et avec la collaboration du compositeur Rashid Al Khidir et le poète Abdallah Al Bannay sort son premier album « Rihlati » en 1983. La réponse du public et de la critique est si favorable qu’Abdallah Al Rowaished décide d’enregistrer un clip vidéo pour un des singles. Ceci fait, il devient le tout premier artiste arabe à filmer un clip. Un deuxième album « Wayak » en 84 rejoint le succès du premier

Sa carrière lancée, Abdallah Al Rowaished reçoit l’opportunité de travailler avec davantage de grands artistes et poètes de la chanson arabe tels qu’Ammar Al Shiray qui lui offre plusieurs de ses succès dont « Mashur » 1987, « Aljurh Al Akhir » et « La Tasaddik ».

Alors que la seconde guerre du Golfe fait rage, Abdallah Al Rowaished quitte le Kuwait et part s’installer en Egypte. Là bas, il poursuit son œuvre et enregistre la célèbre chanson « Allahum la Iatradh ». Abdallah Al Rowaished fait la rencontre du légendaire Mohamed Abdelwahab, qui va même jusqu’à l’accueillir chez lui en lui témoignant toute l’admiration qu’il a pour la voix d’Abdallah Al Rowaished. Les deux artistes parlent alors d’un projet en duo mais hélas, Mohamed Abdelwahab s’éteint peu après.

Abdallah Al Rowaished a, à son actif, plus d’une trentaine d’album. On retiendra « Ramadi » en 1995, « Sadiqini » en 1999 ou encore « Wein Rayeh » en 2001 qui se classe meilleur album de l’année.

Comme tout artiste doté d’une discographie aussi étendue, Abdallah Al Rowaished a remporté plusieurs prix et distinctions au cours de sa carrière: « Sultan Qabus » en 1988, prix du Gulf Dong Knight en 1994, ou encore celui de la Meilleure chanson sentimentale pour « Khisirtini » en 1996.

Artiste d’envergure internationale, Abdallah Al Rowaished s’est déjà produit en concert en Europe et en Amérique ainsi que dans plusieurs pays du monde arabe.
[Continue Reading]

Biographie de Imen Cherif


Imen Chérif est une chanteuse originaire de Nabeul, en Tunisie.

Interprète de Tarab, la maitrise qu’Imen Chérif possède sur sa magnifique voix, la jeune femme l’a acquise en faisant des études au conservatoire où elle a aussi pris des cours de chant. Imen Chérif arrive à chanter Oum Kalsoum et Fairuz avec beaucoup d’aisance et de simplicité.

Connue dans le monde arabe mais aussi en Turquie et en France, Imen Chérif se constitue peu à peu une discographie constituée de titres inoubliables à l’instar du titre « Ya leyma » ou encore sa reprise du titre à succès « 3ala Allah » de Belgacem Bouguenna.

Imen Chérif chante également certains poèmes de Mohamed Touil qu’elle apprécie beaucoup et veut faire connaître l’œuvre en chantant ses mots inspirés de la poésie bédouine tels que « Dhah Dhah », titre que réinterprétera la chanteuse Amina Fakhet.
[Continue Reading]

Biographie de Groupe Alwane


Le champ musical marocain s'est enrichi au début des années 70 d'un nouveau courant de chant autour de la mouvance ALWANE.
Ce groupe mythique qui fil écho a un vrai besoin d'identité et de proximité populaires. Dans cette mouvance le groupe ALWANE s'est proposé à la même époque de développer et de marquer la chanson marocaine et arabe engagée.
[Continue Reading]

Biographie de Zee Zee

Zee Zee est une chanteuse libanaise
[Continue Reading]

dimanche 3 avril 2011

Biographie de Majd Al Kasem


Majd Al Kasem s’est fait connaitre du public en 1993 avec un premier album qui imposa le nom du chanteur dans la scène musicale arabe. D’origine syrienne, Majd Al Kasem compte parmi ses albums «Amrak Habibi » en 1999, « Laibtak » en 2003, « Ahmalak liya » en 2009, ou encore « Ayoub » et « Monajat Assmae Allah Alhousna » en 2010 dans lequel Majd Al Kasem chante les noms de Dieu.

Egalement acteur, Majd Al Kasem sera bientôt à l’affiche d’une série retraçant la vie de la légende musicale Farid El Atrache. La série est prévue pour 2011 sous le titre de « Raabi3 » et le public pourra retrouver Majd Al Kasem dans la peau de Farid, un rôle sur mesure pour le chanteur qui promet une performance à la hauteur du talent de Farid El Atrache.
[Continue Reading]

Biographie de Hoda Haddad


Hoda Haddad est une chanteuse libanaise. Hoda Haddad est née à Bekaa. Elle a un frère plus jeune qu'elle. Hoda Haddad avait le talent depuis l'enfance. Ses parents l'ont encouragé à chanter. "Kolli Sania" est sa première chanson et la seconde est "Kel Sui Menak Helou".
[Continue Reading]

Biographie de Khaled Ajaj

Khaled Ajaj est un chanteur égyptien.
[Continue Reading]

Biographie de Hassan Al Asmar


Hassan Al Asmar est un acteur égyptien et chanteur de Chaabi.

C’est grâce au profond sens des paroles de ses chansons qu’Hassan Al Asmar a su se faire un nom sur la scène musicale arabe. Ses mawales dépeignent le quotidien des simples égyptiens et arabes du monde comme dans le célèbre hit « Kitab Hayati ». Parmi ses chansons on retrouve aussi « Ramchou », « Tawba », « Law Koli Nass », « Ya Nassini »…

Sa discographie comporte plusieurs albums dont « Mawal Omri », « Etkhadana », « Ala Fein Ya Hawa », « Ah Ya Albak », « Tajer Al Sabr » « Hila Hila » et bien d’autres.

En tant qu’acteur, Hassan Al Asmar apparait sur le grand écran en 1994 dans « Layla Sakhina » auprès de Sayed Zayan et Nour El Sherif ou encore au côté de Mahmoud Abdel Aziz dans « Zeyarat El Sayed El Rais ». Il a également un rôle dans le feuilleton télévisé « Arabesque ».
[Continue Reading]

Biographie de Tamer Ashour

Tamer Ashour est un chanteur égyptien
[Continue Reading]

Biographie de Maysam Nahas

Maysam Nahas est une chanteuse libanaise.
[Continue Reading]

Biographie de Joe Ashkar

Joe Ashkar est un chanteur libanais.
[Continue Reading]

Biographie de Jimmy Oihid


Jimmy Oihid est un chanteur originaire de Blida en Algérie qui s’inspire de la musique Arabo-Andalouse, du Chaabi ainsi que de sonorités Gnawa afin de créer une musique Oriental Roots qui a fait son succès, lui valant même le surnom de « James Brown Algérien ».

C’est à l’âge de six ans que Jimmy Oihid arrive en France et rapidement commence à s’intéresser à la musique occidentale via des artistes tels que James Brown, Jimmy Hendrix, Jacques Brel, Edith Piaf ou encore Bob Marley et Otis Redding.

Ses solides connaissances de la musique aident Jimmy Oihid a s’inventer une personnalité musicale qui fusionne le groove, le reggae, le funk avec le chaabi et la musique andalouse. Rapidement, Jimmy Oihid commence à se faire un nom et son originalité et son audace plaisent au public qui le découvre dans son premier album « Vivre libre » en 1990 puis dans « Salam Alikoum » en 1992, « One 2 Free » en 1995 et le suit jusqu’en 2001 avec « Freedom » et le redécouvre avec plaisir en 2007 sur « Oriental Roots ».

Chanteur acclamé et artiste qui fait sensation, Jimmy Oihid s’est produit dans plusieurs salles de France mais aussi en Algérie. Il a fait l’Europe, Montréal, New York, la côté d’Ivoire et même le Japon.

Jimmy Oihid tient un petit rôle dans le film « Raï » et figure parmi la bande originale du film « Bye Bye ».
[Continue Reading]

Biographie de Tony Hanna

Tony Hanna ou Tony Hana est un chanteur libanais.
[Continue Reading]

Biographie de Mousa Moustafa

Chants Religieux avec Musa Mustafa (ou Moussa Moustafa ou Mousa Moustafa)
[Continue Reading]

Biographie de Ramzi Abdelwaheb


Né le 14 Janvier 1974, Ramzi Abdelwaheb est d’origine tunisienne.

C’est dans un club de musique, au lycée, que Ramzi Abdelwaheb débute sa carrière en 1987. Il y demeurera deux ans avant de rejoindre le conservatoire où il étudiera la musique et apprendra à exploiter au mieux tout son potentiel et son talent.

Ramzi Abdelwaheb obtient une carte professionnelle en 1996. Grâce à celle-ci, le chanteur commence à animer les soirées et à se produire en spectacle un peu partout en Tunisie. Petit à petit, Ramzi Abdelwaheb se fait un nom dans le milieu de la chanson populaire.

S’étant produit dans quelques pays du Golfe, Ramzi Abdelwaheb jouit d’une réputation d’une certaine ampleur à Dubaï ou encore à Al Bahrayn.

En 2004, Ramzi Abdelwaheb débute sa carrière d’organiste chanteur et se fait présenter lors d’événements tels que la coupe du monde en 2006 ou encore au Palais des Congrès à Paris et à Stuttgart. Il organise même une soirée pour célébrer la fête de l’indépendance en 2007 qui s’est tenue au Zénith de Paris.

Le répertoire de Ramzi Abdelwaheb est fait de titres à l’instar de « Enti Bel Thet » ou encore de « Essahra Win ».

Ramzi Abdelwaheb est membre de Na9abet Al Mousi9a en Tunisie.
[Continue Reading]

Biographie de Zizi Adel


Zizi Adel est née le 26 octobre 1987 en Egypte. Zizi Adel a étudié à l'institut de la musique Arabe.

Sherin, Angham, Assala sont certaines de ses célébrités arabes préférées.

Zizi était une personne spéciale Star Acadamy 2.

D'autres informations sur Zizi Adel

Signe Zodiaque : Sagittaire
Couleur de cheveux : Noir
Yeux : Brun
Couleur préférée : Jaune, blanc, noir
[Continue Reading]

Biographie de Steph Ragga Man

Premier single de Steph Ragga Man qui vient tout juste de sortir en duo Ahmed Soultan.

Steph Ragga Man & Ahmed Soultan nous sortent ce morceau "El Bayda Nayda", pour témoigner de leurs attachement et fierté de la Movida Baydawia.
[Continue Reading]

Biographie de May Hariri

May Hariri est une chanteuse libanaise
[Continue Reading]
Powered By Blogger · Designed By