SHARE

dimanche 13 février 2011

Biographie de Saida Fikri


Saida Fikri , auteur, compositeur et interprète d'origine marocaine, un grand talent de la chanson marocaine, une voix qui a promis d'aller loin, elle chante contre le racisme, contre l'intolérance, elle chante l'amour et la paix.

Saida a commencé à chanter à l'âge de 8 ans, a compose sa première chanson à l'âge de 12 ans. Elle fait partie de cette génération de chanteuses qui ont coeur de présenter au publique un répertoire d'une grande qualité.

Son grand souci a toujours été de créer une chanson d'un genre nouveau. Dans ce sens Saida a créé son propre style. Parolier, compositeur et interprète, Saida réalise sa chanson du début jusqu'à la fin.

Huit albums maintenant révèlent les potentialités de cette artiste et sa capacité de s'imposer grâce a un style inédit qui allie dans un souci de perfection diverses cultures et musique, une musique qui plait aux jeunes et les interpelle.

Saida Fikri a commencé sa carrière professionnelle en 1994 avec une sortie d'un premier album pendant la même année qu'un grand concert à la grande place de Bruxelle en Belgique. Des milliers de personnes se sont rassemblés sur la place après une marche contre le racisme et la discrimination. Le concert était organisé par J.O.C.

Saida s'est produite plusieurs fois au Maghreb et en Europe. Invitée en 1998 à représenter la femme maghrébine par le gouvernement belge, elle a donné des concerts et des conférences de presse. La meme année elle a donné un grand concert dans la salle << PARADISO >> à Amsterdam, une salle consacrée au grandes stars mondiales. Cette tournée en Hollande a été organisée par la production W.F. CONCERT DIVISION.

Aujourd'hui Saida Fikri vit aux Etats-Unis ou elle a fait sortir un album pour le marché américain intitulé << One World >>. Cet album est basé sur des thèmes d'amour et de paix dans le monde. Son huitième et dernier album 2006 << Essilm >> est enfin sur le marché pour ses fans au Maghreb et en Europe.
Saida Fikri, chanteuse et guitariste
PARCOURS BIEN ACCORDE‰

Un grand talent de la jeune chanson marocaine et maghrébine qui monte, qui monte...Saida Fikri,
une voix qui promet d'aller loin. Elle chante contre le racisme, contre l'intolérance.
Saida FIKRI

L'allure est sportive et la voix douce. Des cheveux épais entourent un visage aux pommettes larges et aux traits encore enfantins. Très peu de maquillage, pas de bijoux, Saida Fikri est à l'image de la Maghrébine moderne. Pratique, battante, courageuse, conciliant sa vie de femme, de mère et d'artiste avec maestria. Née à Casablanca il y a une trentaine d'années, elle habite aujourd'hui à Mohammedia.

C'est plus romantique de vivre en bord de mer » dit Saida. Mère de deux fillettes, Rania et
Ghofrane et mariée depuis dix ans à Thami, elle est une femme heureuse au milieu des siens. Son mari, un
décorateur et dessinateur aujourd'hui converti en fermier, sa famille et ses amis l'ont toujours soutenue dans
sa vocation.
Tout commence au conservatoire de Casablanca. Saida décide d'apprendre à jouer de la guitare.
L'instrument qui l'accompagnera tout au long de sa jeune carrière.
Fierté

L'instrument grâce auquel elle a composé, à quatorze ans, sa première chanson , Liyyam. Pour la petite
histoire, Saida a attendu de faire son quatrième album pour présenter Liyyam au public.
Après avoir donné des cours de guitare, elle décide d'écouter ceux qui croient en elle et de chanter pour un
plus large public.
Au début, son public se limitait à ses sept frères, à sa sur et à ses parents aussi attentifs que fiers. Ils
écoutaient religieusement Saida jouer de la musique "Country" et interpréter des chansons anglo-saxonnes
des années 50. Elle interprétait avec une aisance incroyable des succès de Dolly Parton, la reine du
"Country".
Ce n'est que bien plus tard qu'elle se mettra à chanter en arabe. Des textes engagés, qui parlent de pardon et
d'humanité. Tous ces mots bien de chez nous accompagnés de musique moderne.
Elle s'entoure d'une équipe de jeunes musiciens. L'arrangeur n'a pas plus de 27 ans. Ce qui plait
particulièrement aux jeunes qui en ont fait leur idole depuis longtemps.
Ces derniers retrouvent leur haine de l'intolérance dans les textes de Saida. Ils lui écrivent de tout le
Maghreb, de l'Algérie en particulier. à€ cet égard, une précision s'impose: comme beaucoup le croient,
Saida Fikri n'est pas d'origine algérienne.
Solidarité

Elle est bel et bien marocaine, ce qui ne l'empàªche pas de se sentir solidaire avec tout le Maghreb en
particulier et tout le monde arabe en général.
Il faut dire que lorsqu'on écoute ses chansons, on a l'impression qu'elle parle de la souffrance du peuple
algérien. Par exemple, dans son dernier album, elle chante pour les victimes des inondations alors qu'on
pourrait croire qu'elle parle des victimes de la guerre en Algérie.

Pour Saida, le plus important est que les gens partagent avec elle sa douleur. Qu'ils soient d'ici ou
d'ailleurs, les admirateurs de Saida Fikri sont unanimes à propos de celle dont ils ont fait leur idole: Elle est
lucide. C'est la meilleure disent-ils, non sans fierté.
Seulement voilà , tout le monde ne partage pas cet avis. Les amoureux du classique crient màªme au
scandale. Pourtant, elle ne fait rien d'autre qu'àªtre une chanteuse de son temps. En un mot, une chanteuse
moderne.
Le fait qu'elle s'accompagne d'instruments tout ce qu'il y a de plus occidental n'empàªche en rien la grande
qualité de son travail. Au contraire, il faut souligner la prouesse technique de l'adaptation de ces tonalités
orientales à une musique occidentale.
Saida Fikri est une travailleuse acharnée. Tous les jours, elle s'astreint à fignoler ses textes, sa voix, sa
musique. Un rituel, une passion.
&laqno;J'ai mon petit coin à la maison. Et quand vient le soir, le moment que je préfère, je prends ma
guitare et je chante», confie Saida. Pour l'inspiration, elle n'a qu'à regarder les infos ou lire la presse.
Parfois, c'est son frère qui lui écrit ses chansons. D'autres qui les composent. Mais l'important pour elle,
c'est chanter. Les Centres culturels franà§ais de Casablanca et de Tétouan l'invitent toujours à venir chanter
au sein de leurs locaux.
Une seule fois, elle a participé à un festival, celui de Saidia. Elle n'oubliera pas de sità´t l'accueil qu'on lui a
réservé là -bas. &laqno;Ce sont ses petites attentions qui m'empêchent d'être découragée».
En effet, Saida avoue avoir du mal à vivre de son art. Au Maroc, peu d'artistes peuvent prétendre à vivre de
leur talent. Mais il faut dire aussi qu'en matière de médiatisation, à chacun sachance.
Prouesse

Depuis qu'elle chante en professionnelle, la télévision n'a plus fait appel à elle. Pourquoi? Saida Fikri ne
comprend pas. Nous non plus. Pourtant, elle en est à son quatrième album et le cinquième est en
préparation. Elle est connue dans tout le Maghreb.
En 1993, Saida sort son premier album. En 94, elle se produira en Europe à l'occasion de son 2ème album.
Amsterdam, Bruxelles sur une grande place... Elle chantera contre le racisme, contre l'intolérance.
L'accueil qu'on lui réserve est plus que chaleureux. Forte de ce succès, Saida retournera au Maroc avec la
ferme intention de faire encore mieux. Mais c'était mal connaitre la frilosité des producteurs et autres
médias marocains. Malgré tout, Saida continue.
Frilosité

&laqno;Je n'ai pas de sponsors donc pas de moyens. Heureusement que des gens croient en moi.»
raconte-t-elle. Mieux encore, elle y va de ses propres deniers pour produire ses albums.
Elle n'a encore jamais enregistré sur compact-disc, un ràªve, màªme si ses cassettes se vendent comme des
petits pains.
Tout le monde la connait. Tout le monde apprécie les chansons de ce petit bout de femme. Elle va d'ailleurs
enregistrer une chanson avec Malek sur l'environnement pour l'émission "Al biaa wa nass" de la chaine
télévisée RTM. Elle compte par la suite tourner un clip.
Il est temps d'ouvrir les oreilles.
Powered By Blogger · Designed By