SHARE

jeudi 24 février 2011

Biographie de Ramy Ayach


Chanteur, auteur/compositeur et musicien maitrisant le Oud, la guitare mais aussi la batterie et le piano. Ramy Ayach, né le 18 Aout 1980 à Baakleen au Liban est le plus jeune de trois frères.

Comme beaucoup de célébrités libanaises avant lui, Ramy Ayach a fait ses débuts sur le plateau télé de l'émission « Studio El Fan » en 1996 durant laquelle son impressionnante interprétation de « Beghnaeela » lui vaut de remporter la médaille d'or.

La chanson est un succès immédiat et vaut à Ramy Ayach d'être nominé pour le prix de 'Meilleure Chanson' en 1997. Cette année là, Ramy Ayach sort son tout premier l'album titré « Raeh »et s'embarque pour une tournée mondiale de plus de 50 concerts dans 12 pays en Europe, Moyen-Orient et Amériques.

En 1999, Ramy Ayach signe un contrat avec Rotana et sort son deuxième album « Welah » pour lequel il compose la chanson « Shtatilak » qui est un bestseller d’emblée. Les singles « Sawad Elninny » et « Wel'ah » ont aussi un succès considérable. « Diwan Al Hobb » (Le livre de l'amour) sort peu de temps après, en 2000, et inclut les chansons « Allah Alik », « Khad Hareer » ainsi que le célèbre titre « Arfeeno » dont le clip vidéo se plaça au top des chartes pendant un mois.

Rami Ayach connait la consécration en 2002 grâce à l'opus « Albi Mal » qui le propulse au top des classements partout dans le monde arabe. Ayach accumule les nominations et rafle le prix de « Meilleur Clip Video » pour « Albi Mal ». Mais ce qui fait que Rami Ayash est soudain beaucoup plus adulé et respecté qu'avant est le remake qu'il enregistre de « Allaylo Ya Layla » du célébrissime légendaire Wadih El Safi qui est un bestseller international. L'album inclut aussi « Alla Ykoun Ma'ak » et « Behwak » deux chansons composées par Rami Ayach.

« Mabrouk », chanson célèbre qui se joue lors de fêtes surtout celles de mariages est issue de l'album « Ya Mshar Ayni » qui n'est lancé qu'en 2004. L'opus est, évidemment, au sommet de tous les classements de ventes et les clips vidéo pour les singles « Khallini Maak » (Garde-moi avec toi) et « Ya Mshar Ayni » font un tabac. Acclamé, attendu, star brillante de tous feux, Rami Ayach commence sa seconde tournée mondiale.

Décembre 2006, la sortie de « Habbaytak Ana » (Je t'ai aimé) est accueillie de critiques positives qui n'hésitent pas à qualifier le nouvel opus de « nouveau son de l'industrie de la musique arabe ». Rami Ayach se place donc comme idole et véritable icône de la chanson arabe dont l'influence contribue à modeler celle-ci au fil de ses albums. Il est l'une des plus grandes références du 21ème siècle dans l'industrie arabe du disque.

En 2009, Rami Ayach enregistre un duo avec Abeer Nehme sur la chanson jazzy « Belaaks » (au contraire) tirée de l'album du même nom sorti cette année-là en collaboration avec Jean-Marie Riachi. Un autre duo avec l'artiste égyptien Ahmad Adawiya titré « Annas Al Rayaa » est aussi un succès de l'année 2009.

Désormais évoluant sous le label de Melody Music, Rami Ayach continue de briller et de se dépasser pour un jour atteindre le rang des plus grands immortels de la chanson arabe et internationale.


Powered By Blogger · Designed By