SHARE

vendredi 7 octobre 2011

Biographie de Ismail Yassin


Ismail Yassin (15 Septembre 1915 – 24 Mai 1972) est un acteur égyptien. Alors qu’il n’est encore qu’un enfant, sa mère décède et son père est incarcéré. Ismail Yassin quitte alors l’école primaire afin de pouvoir subvenir à ses besoins et décroche un emploi de valet de parking.

C’est sa rencontre avec celui qui devint son meilleur ami, le cinéaste Abo El Seoud El Ebiary, qui changera la vie d’Ismail Yassin. Il rejoint la troupe de Badia Masabny en tant que chanteur et quitte sa ville de Suez pour le Caire.

Néanmoins, la destinée d’Ismail Yassin se trouve sur le grand écran. Repéré par Fouad El Gazaery qui lui offre son premier rôle, Ismail Yassin se fait connaître du public dans le film « Khalf El Habayeb » en 1939. Plus tard, Ismail Yassin se joint à la troupe d’Ali El Kassar et sa réputation dans le monde arabe se répand largement.

N’étant pourtant pas d’une beauté particulièrement renversante, Ismail Yassin savait néanmoins contrôler son jeu à la perfection offrant un large éventail d’expressions que les caméras de l’époque s’empressaient de saisir. Ismail Yassin était un bon vivant et comique au grand cœur, un caractère qui donne à ses personnages de comédie une inoubliable qualité d’interprétation réaliste et juste.

Quand, au début des années 60, la santé d’Ismail Yassin commence à se détériorer, l’acteur ne renonce pas à sa carrière et quitte l’Egypte pour s’installer au Liban où il poursuit son œuvre d’artiste comédien. Cependant, Ismail Yassin retourne peu de temps après dans son pays natal, criblé de dettes. Il meurt d’une crise cardiaque en 1972, laissant derrière lui un fils Yassin Ismail Yassin, qui grandira pour devenir un célèbre réalisateur égyptien.

Auprès de son grand ami de toujours Abo El Seoud El Ebriary, Ismail Yassin fera quinze films parmi un nombre de productions dépassant facilement la soixantaine. On citera notamment : « « Naduga » en 1944, « El Naseeh » et « Ahebbak Inta » en 1949, « El Millionaire » en 1950, la saga « Ismail Yassin Fi… » qui comprend sept titres de 1955 à 1960, « El Fanous El Sehry » en 1960, « Dahab » ou encore « Arees Meraty » et bien d’autres…
Powered By Blogger · Designed By