SHARE

jeudi 15 septembre 2011

Biographie de Aminoffice


Étrangement apparent, le HIP HOP au Maroc, et surtout à la fin des années 80 et début 90, était un élément d’accroche pour un nombre important de jeunes, un nouveau son, une nouvelle voix sans panneau d’indication et pour d’autres une identification.

A Salé, la danse et le break sont les premiers signes d’infections du virus HIP HOP que ce soit dans le milieu rural, à Tabriket, El mellah, Hay essalam, Hay errahma, Sidi Moussa … ou les banlieues aux quartiers étroits, il y a eu une explosion alternative du mouvement hip hop. Des platines des Dj’s aux jeunes des Houmates (Quartiers), des Drouba (Ruelles), des places marbrées des administrations et les espaces verts, aux pistes des Discothèques, c’était la belle époque, la Old School du BBoy marocain.

Peu d’années après, le deuxième Virus est relâché, le RAP. Cette fois ce n’est pas avec une danse qu’on s’exprime, mais avec des paroles. En 1993, le premier stylo infecté est celui d’Aminoffice qui a écrit le mot Existence, premier morceau des Dragons Blancs, avec Bousselham alias « Taj-Kul-B » considéré au coeur de l’histoire du rap comme étant l’unique et seul Rappeur Marocain qui a réalisé avec Aminoffice les fondations des Mc’s Marocains pendant les 4 premières années.

Les Dragons Blancs étaient alors le premier Groupe de rap qui est passé à l’émission musiqua, présentée par Jaqueline Alioli. C’est à travers ça et quelques petits événements que leur parcours a commencé, et faire entendre leurs voix était l’occupation principale, surtout que le rap aux yeux des medias et de l’entourage professionnel musical Marocain, était considéré comme un intrus.

Après qu’un quatrième membre ai rejoin le groupe, Ahmad « Dj HMD actuellement » Les Dragons ont commencé a organiser des spectacles et des soirées dans la discothèque Amnésia entre 94 et 96. L’année suivante Taj-Kul-B quitte le Groupe, ce qui a provoqué la création des Double A, premier Groupe de rap au Maroc qui a eu l’opportunité de se lancer sur le marché musical marocain. Grâce à Adouaa Al Madina, ils lancent alors deux albums en 96/97, puis un troisième en 98 qu’avec aminoffice en solo, c'est depuis qu’il a changé de tactique en adoptant une nouvelle stratégie de camps. Trois ans dans l'ombre entre bloc papiers et sons, plus pour améliorer l'écriture que pour adopter un nouveau flow car on gardant son timbre sérieux avec sa voix posée il est devenu unique en son genre sur la liste des rappeurs Marocains.

Puis il réapparaît en 2001 où le hip hop au Maroc était en période de fécondation , naissance de Groupes, Spectacles, sous un cadre bien modeste, mais pas pour autant faire bouger les maisons de disc qui ne croient absolument pas au rap plus qu'aux talents des jeunes.

Depuis son installation en France, il espère toujours de loin physiquement et proche moralement, revoir un jour mieux qu'hier, sans être obliger de s'exiler à l'étranger pour tous simplement et bêtement chanter, pas pour un voyage d'artiste perdu, mais un voyage de culture différente vers un pays différent.

"Puisque le rap m'a appris à ne pas me taire, je parlerais donc à la Marocaine même à l'autre bout du monde" Aminoffice
Powered By Blogger · Designed By