SHARE

jeudi 21 avril 2011

Biographie de Hamza El Din


Originaire de Nubie en Égypte, Hamza El Din (10 juillet 1929 - 22 mai 2006) fut joueur de oud, de tar et chanteur.

Né dans le village de Toshka, près de Wadi Halfa, Hamza El Din est considéré par certains comme le père de la musique nubienne contemporaine. Ayant reçu à l'origine une formation d'ingénieur électricien à l'Université du caire, Hamza El Din changea de direction et étudia la musique. Comme une majorité de la Nubie égyptienne, son village natal fut inondé pour la construction du haut barrage d'Assouan dans les années soixante, suscitant chez lui la vocation de préserver et de promouvoir sa culture. Avant la construction du barrage, Hamza El Din se livra à un véritable travail de collecte du patrimoine oral nubien afin que ce dernier ne disparaisse pas lors de la dispersion des différents villages. A la même époque, ses performances attirèrent l'attention du groupe Grateful Dead, de Joan Baez et de Bob Dylan ce qui lui permit d'obtenir un contrat d'enregistrement et d'émigrer aux États-Unis.

Son disque Escalay : The Water Wheel, enregistré en 1968, est connu pour être le premier à bénéficier d'une sortie et d'une audience aussi large dans le monde occidental. Ce même disque est célébré par plusieurs compositeurs minimalistes américains, dont Steve Reich et Terry Riley, comme faisant partie de leurs influences. Récemment, Hamza El Din a joué avec Kronos Quartet.

Durant les années quatre-vingt et quatre-vint-dix, El Din a occupé plusieurs postes d'enseignement musical près de San Francisco. Hamza El Din est décédé à l'hôpital de Berkeley, Californie, le 22 mai 2006 suite à des complications après une opération chirurgicale de la vésicule biliaire.

Plus récemment, Hamza El Din a prêté son talent pour la composition d'un morceau de la bande-originale de Babel (film, 2006) du réalisateur Alejandro González Iñárritu intitulé "The Visitors".
Powered By Blogger · Designed By