SHARE

mercredi 2 mars 2011

Biographie de Hamid Baroudi


Je le rends difficile pour que les experts me classent que me donne un vrai coup-de-pied. Les gens me demandent, « quel genre de musique vous jouent ? Est cet ethno, bruit, techno, classique, moderne ? » À ce que je peux seulement dire, « désolé, mais celui n'est pas mon problème. C'était mon problème jusqu'à ce que je l'aie composé. Maintenant la boule dans votre cour. »

Hamid Baroudi

Ayons un plus étroit à ces homme et musicien étranges. Hamid Baroudi a grandi avec la musique dans son pays d'origine, Algérie, et a vieilli 13, il a fait son début d'étape. La musique est plus que juste divertissement bien en Algérie. La musique peut être espoir contre l'oppression, solidarité partagée, spirituality, médecine, transe.

La musique a également accompagné Baroudi en France, mais après qu'un séjour prolongé, il ait passé et se soit finalement établi en Allemagne pour étudier l'art à Kassel, la maison de la foire de Dokumenta. Après sont venues pendant six années passionnantes comme vocalist de fil de la bande Dissidenten, un point appelant important dans sa carrière musicale.

Après les excursions mondiales et quatre albums communs, Hamid Baroudi a laissé la « matrice Dissidenten », avec qui il était un orienteur de bruit global, pour poursuivre sa carrière soloe. Il a travaillé à City*No*Mad pendant deux années. Un album de bruit. Point. Un album politique. Un autre point important. Les cannelures se trouvent au coeur de City*No*Mad, les rythmes du Maghreb amalgamés avec la roche anglo-américaine.

Depuis lors cet « animal politique » a été versé avec des récompenses. D'une part il a rassemblé d'autres éloge et prix pour sa musique. Trois excursions pour l'organisation de festival de Womad de Peter Gabriel l'ont porté en Angleterre, en Espagne et au Japon, il a gagné des concessions culturelles dans sa maison choisie de Kassel, et a conquis le dessus des diagrammes européens de musique du monde en août 1994. D'une part, Baroudi a également trouvé l'heure d'exécuter à Bonn avec Herbert Grönemeyer et loup Maahn devant une assistance de 200.000 au festival contre la guerre du Golfe.
Baroudi a non seulement pris le rôle en tant qu'ambassadeur musical pour l'Afrique du Nord, mais également entre les différentes religions. Ses exécutions et engagement en tant que musulman de pensée moderne et futur-orienté, est avec précision l'opposé des fondamentalistes après-fixés.

En 1996 Hamid Baroudi a souligné de nouveau que son but principal, aussi musique-sage, était de rassembler les différents mondes qui ne semblent pas être compatibles. Sur City*No*Mad c'était la fusion brillante de la musique africaine et anglo-américaine de roche et de bruit. Avec le mélange fou de C.T. il a poussé son amour de l'expérimentation encore autre. Barrer une des voies, les chansons sont tous se remélange du contenu de l'album précédent. Tambour et basse, techno, maison, copie - en se servant de tous ces modèles, DJs traité en ami et producteurs augmentent des classiques de Hamid Baroudi tels que la « caravane à Bagdad » ou à « Salamba ». Non seulement en Europe, mais également en Algérie, l'album a été avec enthousiasme reçu.

Cela nous apporte à l'album en second lieu solo de Hamid Baroudi. L'album « 5 » qui est un titre convenablement choisi. Il comporte des vocals dans cinq langues : Arabe, anglais, français, Espagnol et le Wolof africain occidental de langue. En outre « 5 » est un nombre mystique, particulièrement dans les pays Arabes. Cinq continents, les 5 dans la physique, la signification du nombre dans la culture indienne….Avons-nous oublié quelque chose ?

Toutes les dix chansons sur l'album ont été enregistrées dans une ville différente. L'album est aussi divers que les endroits il ont été enregistrés à. La « danse de transe » combine ingénieux des rythmes de transe du Maghreb avec des battements européens d'éloge. Les éléments espagnols sur le pont de « Columbus » musicalement l'espace à travers les détroits du Gibraltar. La « Maman-Tamba » entrelace les bruits africains occidentaux de Cora avec des vocals Arabes. Se remélange par DJ Krush et excursions japonaises de Hamid Baroudi de miroir de Sakuma dernières.
Powered By Blogger · Designed By