SHARE

lundi 21 février 2011

Biographie de Jil Jilala


Le groupe gnawi Jil Jilala (en arabe:جيل جلالة) est fondé en 1972, à Marrakech et se constitue à l'origine de six membre: Abd El Karim El Kasbaji, Moulay Taher Asbahani, Moustapha Bakbo, Mohamed Derhem, Sakina Safadi, Hassan Miftah et Hamid Zoughi.

C'est en Septembre 1972 que le Maroc découvre Jil Jilala lorsque ceux ci enregistrent trois chansons à la télévision marocaine (TVM). Deux mille marocains déjà emballés et enthousiasmés les acclament, debout, un mois plus tard, le 7 Octobre, au Théâtre Mohamed V de Rabat. Le public est en transe et refuse de laisser partir Jil Jilala qui sont encore ébranlés par tant de succès en si peu de temps. Le lendemain du concert, feu Sa Majesté Hassan II les accueille, en invités d'honneur, au Palais Royal.

Cette consécration fulgurante va conduire Jil Jilala jusqu'à Paris, où ils remplissent l'Olympia trois mois après.

La musique de Jil Jilala est profondément marocaine. Au son de musique folk ou de rythmiques gnawi, les paroles de « la génération » Jilala paroles de la vie de tous les jours d'un peuple aux multiples problèmes sociaux. C'est cette simplicité néanmoins pertinente qui fait que le public a pu se connecter si facilement avec la musique de Jil Jilala et leur a permis de s'attacher rapidement à ce groupe devenu une sorte de patrimoine populaire culturel marocain.

Le milieu des années 80 marque cependant un changement; Jil Jilala laisse tomber le gnawi et le folk pour des sonorités Raï et Reggae. Ce nouveau tournant dans la carrière de Jil Jilal s'explique par la grande place que les deux genres commençaient à prendre dans la génération marocaine des années 80. En suivant la nouvelle mouvance musicale, Jil Jilal a su s'adapter à un Maroc qui bouge de génération en génération tout en gardant leur authenticité. Bien vite, les marocains se lassent des Cheb et Cheba et ne se mettent à jurer que par Jil Jilal, debout après plus de dix ans, et qui n'a rien perdu de sa magie.

38 ans après, Jil Jilala est toujours présent sur la scène marocaine. Bien que désormais seuls quatre des six originaux membres demeurent, le monde de la musique se souvient à jamais de ce groupe qui donna un réel sens au années 70 au Maroc. Des titres inoubliables comme « Chemaa», «Allaymine», «Achbik deket laqdar», ou encore «Nour El anwar», «Leklam Lemrassaa» et «Assalamou Alykoum» font partie de ces chansons qu'on se passe de parents à enfants depuis plus de trois générations déjà. Toujours jeunes à travers les années, Jil Jilala méritent amplement le surnom de Beatles venus de Marrakech que beaucoup leur
Powered By Blogger · Designed By