SHARE

samedi 26 février 2011

Biographie de Hakim


Hakim, de son vrai nom Abdel Hakim Abdessamad Kamel, est né le 7 Octobre 1962 dans la petite ville d’Al Minya en Egypte. Ses premières influences en musique viennent en écoutant le chanteur Ahmad Adawiya, artiste du sud de l’Egypte qui se spécialise dans le Chaabi égyptien. Hakim pratique les « Mawal » qui se trouvent traditionnellement au début des chansons Chaabi afin de perfectionner ses techniques vocales.

Hakim forme à l’âge de 14 ans son propre groupe avec qui il enchaine les performances lors de fêtes et autres célébrations. La bande d’amis joue les grands classiques du Chaabi en reprenant les plus grands titres de chanteurs comme Mohamed El Ezabi, Abdelghani El Sayed et, bien évidemment, Ahmad Adawia. Les garçons eurent un tel succès que, bientôt, ils se produisaient dans toute la province de Minaya pour le plus grand bonheur de Hakim dont les rêves de chansons et de gloire commençaient à prendre forme petit à petit.

Cependant, cela était sans compter les désirs de son père, maire de Maghagha, qui, lui, voulait que son fils Hakim obtienne son diplôme. Alors qu’il n’aspire qu’à chanter, Hakim se plie bon gré, mal gré au souhait de son père et décroche une licence en communication de la prestigieuse université Al Azhar en 1983. En parallèle à ses études, Hakim a continué à s’adonner à sa passion dès qu’il le pouvait et au Caire, il rencontre l’accordéoniste Ibrahim El Fayoumi qui devient un peu comme un second père pour lui, un parrain.

Son diplôme en poche, Hakim retourne à Maghagha et forme un nouveau groupe, cette fois-ci aux influences d’un mélange d’oriental et d’occidental pour un son original qui bien vite séduit les habitants de la région de Minya où Hakim et sa bande deviennent célébrités locales.

Mais, et cela Hakim le sait, afin de réussir à grande échelle, il faut viser haut. C’est ainsi que Hakim repart pour le Caire pour tenter sa chance en temps que chanteur professionnel. En 1991, c’est finalement sa rencontre avec le producteur Hamid El Shari qui va lui permettre de décrocher un contrat avec le label Slam Records et de sortir son tout premier album « Nazra ». L’opus est un succès fulgurant et Hakim, très investi dans sa propre promotion, prend l’initiative d’aller lui-même vers les DJ de radio en leur remettant des copies de son album afin qu’ils le diffusent sur les ondes, chose qu’ils font. Bientôt, la voix de Hakim est connue partout en Egypte.

En 1994, peu de temps après la sortie de son second album « Nar », Hakim est choisi afin de représenter l’Egypte au Festival des Allumées à Nantes. En 1996, Hakim est nominé pour le Kora Award et en 1997 il sort « Efred » son troisième opus, début d’une longue collaboration avec Amal El Taer et le compositeur Essam Tawfik.

« Hakim Remix » est l’album de Hakim qui s’est le moins vendu en Egypte. Cependant, ce pari risqué de l’artiste, en 1998, a eu la finalité recherchée ; faire connaitre le nom de Hakim en Europe grâce à des sonorités dance mixées à huit de ses succès.

Un retour aux sources en 1999 avec « Hayel » qui lui se place en bestseller en Egypte cette fois-ci alors que Hakim retrouve ses fans et son public.

En 2000, Hakim dépasse le million d’exemplaires vendus avec son nouvel album « Yaho » d’où est tiré le single à succès « Esma Yalli ». La même année, Hakim signe avec le label américain Ark21/Mondo Melodia et sort une version en anglais de « Yaho » incluant deux nouvelles chansons : « Yemin We Shemal » (Droite et Gauche) et « Albi Hebeni Al ». Il part en tournée au printemps à travers les Etats-Unis et en automne un double album de la tournée intitulé « The Lion Roars-Live in America » est disponible à la vente.

« Talakik » sort en 2002 et inclut le fameux single « Ah Ya Albi ». Pour cet album, Hakim a tenu à s’entourer des meilleurs et a donc fait appel à deux détenteurs de Grammy Narada Michael et Olga Tañon.

Hakim enregistre en 2004 un duo avec la grande légende de la soul James Brown qui figure dans son album « El Yomen Dol ». Un nouveau duo en 2007 auprès de Don Omar sur le titre « Tigy Tigy » connait également un énorme succès.
Powered By Blogger · Designed By