SHARE

lundi 28 février 2011

Biographie de Fayza Ahmed


Fayza Ahmed (5 Décembre 1934 – 24 Septembre 1983) est une chanteuse et actrice d’origine syrienne de par son père et libanaise du côté de sa mère. Avant son décès, elle obtient la nationalité égyptienne en 1983.

Grandissant au sein d’une famille mélomane, Fayza Ahmed s’adonne, encore enfant à la chanson et à six ans, chante déjà le répertoire d’Asmahan et celui de Leila Mourad. Les parents de Fayza Ahmed, épatés par le talent de leur enfant, lui offrent des cours de musique et de chant à l’âge de 11 ans.

Fayza Ahmed fait ses débuts à la radio libanaise après avoir essuyé un premier refus à la station radio de Damas, elle finit par être retenue par celle de Halab. Mariée à 13 ans, Fayza Ahmed divorce presque aussitôt d’Omar Enaami après la naissance de leur fille Feriel.

Animatrice de galas sur la station radio de Halab, Fayza Ahmed est alors enfin acceptée à celle de Damas en tant que choriste. Enfin, alors que les années 50 débutent, Fayza Ahmed décide de se lancer en solo.

Elle émigre en Egypte en 1954 où elle trouve une place à la radio. Bien vite, elle rencontre Mohamed El Mougy. Cette rencontre marquera les vrais débuts de Fayza Ahmed et le compositeur lui offrira, tout au long de son admirable carrière, ses plus grands succès à l’instar de « Ana Albi Lik Mayal » qui fut son tout premier titre en égyptien. S’en suivra une longue liste de chansons plus belles et profondes les unes que les autres : « Yamma El amar Al Bab », « Habibi Whichni », « Tamr Hinna » ou encore les compositions que lui fera le légendaire Mohamed Abdelwahab « Sitt El Habayb », « Hammal El Assia » et « Tohgorny Bihkaya ».

En tout, la discographie de Fayza Ahmed compte plus de 320 chansons pour la radio et quelques 80 pour la télévision.

Actrice selon la tradition de l’époque, Fayza Ahmed a joué dans six productions de 1957 à 1963, décrochant les premiers rôles dans des films de Hassine Faouzi ou encore Fatin Abdelwahab. Parmi ces longs métrages, on retiendra « Ana wa Banati », « Leila binto Shatea » ou encore « Montaha Lfarah ».

Mariée à Mohamed Soltan, Fayza Ahmed joue dans deux de ses productions : L’opérette « Masr Balahan » et la série musicale radiophonique « Hadrett Acharifa ».

Fayza Ahmed meurt au Caire à la suite d’un cancer qui la fit souffrir longtemps ; mais même éteinte, l’étoile que Fayza Ahmed représente brille à travers les décennies pour un public qui l’écoute encore aujourd’hui.

Powered By Blogger · Designed By